GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

un enfer pour les femmes, victimes sexuelles des migrants une adolescente violée et tuée, une femme de 25 ans violée

L’Allemagne devient un enfer pour les femmes, victimes sexuelles des migrants


L’Allemagne devient un enfer pour les femmes, victimes sexuelles des migrants

 

Ce jeudi 14 juin, un demandeur d’asile d’Afrique de l’Est a frappé massivement et violé, à Ottrau en Hesse, une femme de 39 ans qui l’avait pris en autostop.

L’Allemagne, qui était autrefois un pays réputé pour la sécurité et l’ordre qui y régnait, devient, à la suite de l’ouverture des frontières aux migrants par la chancelière démocrate-chrétienne Angela Merkel au cours de l’été 2015, un enfer au sein duquel les viols, agressions sexuelles et attaques au couteau se multiplient, souvent durant la journée et en pleine rue.

Le samedi 9 juin 2018, à Plauen en Saxe, deux hommes à la peau sombre et parlant une langue étrangère non identifiée ont abordé et agressé sexuellement une femme de 25 ans. La victime a pu s’échapper et est légèrement blessée.

Le dimanche 10 juin, à 4 h 40 du matin, à Heidelberg au Bade-Wurtemberg, une dame de 36 ans, qui revenait d’une discothèque accompagnée d’un individu qu’elle y avait rencontré, a été violée par celui-ci en pleine rue après avoir fumé une cigarette avec lui. L’auteur des faits a des cheveux noirs et la peau sombre.

Le mercredi 13 juin, dans le quartier d’Ottensen à Hambourg, une adolescente de 16 ans a été agressée par derrière et tirée sur le sol. Elle a crié et l’assaillant a pris la fuite après avoir tenté de la violer. La police recherche l’auteur des faits. Il est de type méditerranéen, âgé de 15 à 17 ans, a des cheveux sombres et une stature mince.

Ce jeudi 14 juin, un demandeur d’asile d’Afrique de l’Est a frappé massivement et violé, à Ottrau en Hesse, une femme de 39 ans qui l’avait pris en autostop. L’auteur des faits a été arrêté quelques heures plus tard, après des recherches organisées par les forces de l’ordre.

Au cours de la nuit du 14 au 15 juin, à Fribourg-en-Brisgau au Bade-Wurtemberg, une dame a été suivie par un inconnu qui l’a abordée, puis poursuivie et finalement attrapée et a tenté de l’agresser sexuellement. La victime s’est défendue et échappée. L’assaillant parle un allemand saccadé, a les cheveux sombres et un physique de type arabe.

Ce samedi 16 juin, à Hanovre en Basse-Saxe, une dame de 37 ans a été poignardée en rue par le Turc Bulent Içel. La victime a été transportée à l’hôpital, où elle est décédée.

Pendant ce temps, la Justice s’occupe de divers auteurs de faits graves. À Berlin, Mohammad S., 17 ans, et Wael L., 27 ans, ont été condamnés pour deux affaires de viol. Mohammad S. avait rencontré une fille de 14 ans sur Facebook et avait eu avec elle une relation sexuelle consentie. Il avait alors pris des photos, réalisé des vidéos et fait chanter la victime en la menaçant de publier ces éléments sur Internet. Cette dernière avait alors été contrainte d’avoir des relations sexuelles avec des amis de Mohammad S.

Un an plus tard, Mohammad S. avait saoulé une fille de 16 ans dans un appartement du quartier de Neukölln puis violée pendant que Wael L. filmait à l’aide de son portable. La victime, enfermée dans l’appartement, avait pu attirer l’attention d’un voisin qui avait appelé la police et être ainsi libérée.

Notons également, en Saxe, le procès, à Dresde, d’un demandeur d’asile pakistanais qui avait violé une handicapée mentale, et à Zwickau celui d’un Libyen qui escaladait, durant la nuit, les balcons afin de pénétrer dans les appartements par les fenêtres ou portes ouvertes et d’attaquer des femmes avant d’éjaculer sur elles. L’auteur était déjà connu des services de police pour avoir éjaculé sur des pare-brise et des portes de balcon.

Lionel Baland
Écrivain et journaliste belge francophone

 

Nouvelles agressions de femmes par des migrants en Allemagne: une adolescente violée et tuée, une femme de 25 ans violée


Nouvelles agressions de femmes par des migrants en Allemagne: une adolescente violée et tuée, une femme de 25 ans violée

En Allemagne, les jours se succèdent et se ressemblent : les femmes y sont victimes d’agressions conduites à leur encontre par des individus issus de l’immigration. Cette fois, Viersen, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et Fribourg-en-Brisgau, au Bade-Wurtemberg, sont le théâtre de faits graves.

La police recherche à Viersen, près de Düsseldorf, à l’aide de moyens importants et notamment d’un hélicoptère, un homme de type nord-africain, d’une hauteur d’un mètre soixante-dix, avec des cheveux noirs, qui a poignardé, ce lundi 11 juin vers midi, dans un parc situé dans le centre de la ville, une adolescente de 15 ans vivant en Allemagne et originaire de Roumanie. La victime, grièvement blessée, a été conduite à l’hôpital où elle est décédée un peu plus tard.

Les faits se sont déroulés près d’un espace de jeu pour enfants.

Viersen avait déjà été le lieu, durant la période du carnaval lors du Lundi des roses 2018, d’une agression au cours de laquelle une dame de 65 ans avait été brutalement violée par un Africain de l’Ouest dans un chemin sombre conduisant au cimetière. L’auteur était connu de la police pour des délits relevant de faits de blessures corporelles.

À Fribourg-en-Brisgau, un demandeur d’asile syrien de 23 ans, connu des forces de l’ordre pour des faits de blessures corporelles, a agressé une Allemande de 25 ans, ce samedi 9 juin au matin. Selon l’enquête de la police, la victime a été approchée par deux hommes qu’elle ne connaissait pas. Un des deux l’a suivie dans un parc du centre de la ville et l’a violée, malgré la forte résistance de la dame. Après le délit, cette dernière a appelé la police à l’aide de son portable. L’auteur supposé des faits a oublié, lors de sa fuite, son sac à dos contenant ses documents personnels, ce qui a permis son arrestation le samedi après-midi. Le parc de 1,25 hectare est un espace de détente qui a déjà fait parler de lui : des riverains avaient lancé, en 2017, une initiative en vue d’obtenir que celui-ci redevienne sûr alors que des agressions s’y étaient déroulées.

Fribourg-en-Brisgau a vu, il y a moins de deux semaines, un homme attaquer, à des endroits différents de la cité, des femmes âgées de respectivement 21 et 46 ans. Il voulait les violer, les avait pelotées et traînées dans des buissons. Ces attaques s’étaient déroulées dans un parc et à un arrêt de bus. Les victimes s’étaient défendues et l’agresseur avait, dans les deux cas, pris la fuite sans arriver à ses fins. Selon la police, l’auteur des faits est un homme d’apparence arabe portant un pantalon de jogging.

À côté des cas les plus graves qui attirent l’attention, la violence quotidienne exercée en Allemagne par des migrants sur les femmes touchent de nombreuses victimes sans que la société ne réagisse.

Lionel Baland
Écrivain et journaliste belge francophone



17/06/2018