GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

le niveau de chayyah est la conscience de la force de vie divine elle-même.

https://www.facebook.com/lightsofkabbalah/photos/a.319056761576811/1966726490143155/?__cft__[0]=AZXXfCepsxUQ3eBMx-7J8F52wiusGQOQpQ3rQKKSQxYjpSCixXj9mXCR-KtNVm7G_twMr9g34YbxQhXw3xA6YKyLQvJgswWx5fenCzpUrIAD-4MwyTnFguOVQGQvfXMzHWa8Z220fVHNcKmbwkysco6kM2S_GKeHP6M_YPECbF7kWNzBez3iY5qecA_3pCPO2mc&__tn__=EH-R

Peut être de l’art

Le Zohar affirme qu'un baiser est la fusion d'un souffle avec un autre. L ' amour commence par l'attraction physique. Puis, alors que les amoureux commencent à communiquer, ils commencent à parler. En se rapprochant, ils arrêtent de parler et sont simplement conscients de la respiration de l'autre. Enfin, ils s'approchent encore, et leur communication devient un bisou, à ce moment où ils sont réellement en contact physique. En ce moment, dans la bise, ils sont conscients de la force de vie de l'autre. L ' embrasser est donc une conséquence naturelle de l'intimité accrue dans la parole. Les deux bouches s'approchent et progressent de la parole, à la respiration, au bisou. Il y a donc quatre niveaux dans l'intimité de l'amour : l'attraction physique. Le discours, le souffle et la bise. Ces mêmes niveaux existent dans la relation d'une personne avec le Divin.

Ce niveau correspond à un niveau encore plus élevé de l'âme, même au-dessus de neshamah. Ce quatrième niveau de l'âme est connu sous le nom de chayyah, ce qui signifie littéralement ′′ force de vie ′′ Si le niveau de neshamah implique une prise de conscience du souffle du Divin, alors le niveau de chayyah est la conscience de la force de vie divine elle-même."

Rabbi Aryeh Kaplan



12/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi