GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

LE 15 SEPTEMBRE, JE NE SERAI PLUS MÉDECIN » : TÉMOIGNAGE D’UNE GÉNÉRALISTE QUI NE SE FERA PAS VACCINER CONTRE LE COVID

 Le 15 septembre, je ne serai plus médecin » : témoignage d’une généraliste qui ne se fera pas vacciner contre le Covid

PAR 
PUBLIÉ LE 20/08/2021
 
  •  

Crédit photo : Phanie

« Je n’ai pas le choix. On me l’impose. Je ne pourrai plus exercer à partir du 15 septembre prochain. » Le Dr Catherine Dubien refuse de se soumettre au pass sanitaire qui obligera à partir de cette date les professionnels de santé à se faire vacciner ou à produire un test négatif au Covid pour poursuivre leur activité médicale. La généraliste acupuncteur de 60 ans, installée à Montbrison (Loire) en secteur non conventionné, s’en était expliquée au « Progrès » samedi dernier, avant de le confirmer au « Quotidien » il y a quelques jours.

Derrière cette décision, un choix personnel de ne pas se faire vacciner contre le Covid.

 

Le Dr Dubien émet des doutes sur l’innocuité des vaccins actuellement disponibles en France, que ce soit les traitements ARNm de Pfizer et de Moderna ou ceux d’AstraZeneca et de Janssen.

 

La médecin n'est visiblement pas convaincue par le discours rassurant des scientifiques sur le sujet ni par les trois Académies (médecine, pharmacie et sciences) qui insistaient, il y a deux semaines encore, sur la sécurité de ces vaccins ARNm, rappellant qu'ls avaient fait « l’objet d’un développement pharmaceutique et d’essais cliniques réalisés selon les bonnes pratiques [...] ».

« Ce serait bien plus confortable pour moi d’aller me faire vacciner, confie la généraliste au "Quotidien". 

 

Mais j’ai vu tellement d’effets secondaires inhabituels parmi mes patients vaccinés,

des paralysies faciales,

des zonas…

que je ne peux pas ne pas me poser des questions !

Ce ne sont pas des vaccins

mais des thérapies géniques.

Elles ont un bénéfice/risque positif pour les gens entre 65 et 85 ans qui ont des comorbidités, mais en dessous de 44 ans, la létalité est supérieure », affirme-t-elle. Le Dr Dubien s’alarme également de la vaccination des femmes enceintes alors « qu’aucune étude n’a été menée sur le sujet ».

« Je ne suis pas complotiste »

Depuis la publication de son témoignage, elle dit avoir reçu de nombreux appels de soignants qui partagent son inquiétude et qui signalent eux aussi de nombreux effets secondaires importants. Pourquoi, si c’est bien le cas, les autorités sanitaires ne le signalent-elles pas ? « Je ne suis pas complotiste, je n’ai pas d’interprétation sur le sujet. Je me contente de dire ce que j’observe en tant que médecin », répond le Dr Dubien.

La généraliste affirme n’avoir aucune conviction anti-vaccin, en dehors « d’un petit doute sur l’aluminium » contenu dans certains vaccins. Depuis plus de 25 ans qu’elle exerce, ses patients n’avaient jusqu’à présent jamais souffert de complication suite à une vaccination. D’ailleurs, elle ne serait pas opposée à se faire vacciner contre le Covid, « si je connais sa composition et le mode d’action » du traitement, confie-t-elle, évoquant par exemple les vaccins vivants atténués.

Les patients libres de leur choix

De même, le Dr Dubien ne dissuade pas ses patients de se faire vacciner. « Je pars du principe qu’on est libre. S’ils veulent se faire vacciner parce qu’ils ont peur d’être contaminés, que cela les rassure, je leur dis d’y aller », raconte le médecin.

Le Dr Dubien pourrait-elle revenir sur sa décision ? « J’ai toujours envie d’aider mes patients, répond la praticienne. Mais il y a quelque chose de cassé, une relation de confiance qui n’y est plus. On n'écoute pas les médecins lorsqu'on fait part de notre inquiétude, on nous piétine. »



22/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi