GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

hors du temps LA MAISON DES TÉNÈBRES ET LES CAVERNES SECRÈTES – LE LÉGENDAIRE YUCATAN HALL

Yaxchilan contient des centaines de structures anciennes, un labyrinthe, des tunnels, des chabmers. Quels secrets gardent-ils ? (Photo : ©Marco M. Vigato)

La Maison des Ténèbres et les Cavernes Secrètes – Le légendaire Yucatan Hall of Records trouvé à Yaxchilan? Partie II

IMPRIMER

Loin des foules de Palenque et d’autres sites mayas, les ruines de Yaxchilan se trouvent aujourd’hui encore dans les mêmes conditions que celles décrites pour la première fois par Maudslay et Maler au début du 20ème siècle, au sommet de « l’âge d’or » de l’exploration.

Le concept d’un ancien Hall of Records, peut-être « atlante » servant de dépositaire de connaissances occultes, a été popularisé pour la première fois par le célèbre médium et clairvoyant américain Edgar Cayce dans les années 1930. Dans plusieurs de ses lectures, il a parlé de l’enterrement délibéré des archives de la civilisation atlante dans le Yucatan ou en Amérique centrale.

[Lire la partie 1 ici]

Le centre cérémoniel de Yaxchilan est l’un des plus grands sites mayas de la période classique. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Le centre cérémoniel de Yaxchilan est l’un des plus grands sites mayas de la période classique. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Quelle que soit l’origine des informations de Cayce, il est en effet fait référence dans les anciens écrits mayas à un dépôt caché de connaissances situé quelque part le long de la rivière Usumacinta. Au 17ème siècle, l’évêque du Chiapas de l’époque, Francisco Nuñez de la Vega, a reçu un mystérieux manuscrit en langue tzeltal. Ce manuscrit ou codexaujourd’hui perdu, connu sous le nom de Probanza de Votan (Le " Procès de Votan « ) raconte l’histoire de l’arrivée d’une race étrangère sur la côte du Yucatan d’un mystérieux royaume insulaire à l’Est. Le chef de cette race était un demi-dieu ou prophète appelé Votan, de la lignée des Chanes ou « Serpents ».

 

A glyph for the third day (Ak'b'al) in the Maya tzolk'in calendar, which among the Tzeltal and some other highland Chiapas groups was known/identified as Votan.

Un glyphe pour le troisième jour (Ak’b’al) dans le calendrier maya tzolk’in, qui, parmi les Tzeltal et d’autres groupes des hautes terres du Chiapas, était connu / identifié sous le nom de Votan. ( CC PAR 2.5 )

Ce Votan était considéré comme un grand législateur, un héros civilisateur et culturel, qui a établi un grand empire du peuple Tzeltal appelé Xibalba. Selon l’abbé Brasseur de Bourbourg, cet ancien empire couvrait autrefois tout le Mexique et le Guatemala et avait Palenque comme capitale (dans la version Tzeltal de l’histoire, la ville s’appelle Nachan,« Ville des Serpents »). Beaucoup ont vu dans ces légendes une variation de l’histoire familière de Quetzalcoatl et Kukulkan, comme le héros était connu des Mayas aztèques et yucatèques. Votan, comme Quetzalcoatl, serait venu d’un mystérieux royaume insulaire, situé au-delà de la mer, à l’est, connu sous le nom de Valum Votan. Le nom de la colonie mexicaine de ce grand empire maritime était Valum Chivim.

 

Lintel 15, now in the British Museum, depicting one of the wives of Bird Jaguar IV invoking the Vision Serpent in a bloodletting rite. Maya site of Yaxchilan, Mexico. (Michel Wal/CC BY-SA 3.0)

 

 

 

Yaxchilan contient des centaines de structures anciennes, un labyrinthe, des tunnels, des chabmers. Quels secrets gardent-ils ? (Photo : ©Marco M. Vigato)

La Maison des Ténèbres et les Cavernes Secrètes – Le légendaire Yucatan Hall of Records trouvé à Yaxchilan? Partie II

IMPRIMER

Loin des foules de Palenque et d’autres sites mayas, les ruines de Yaxchilan se trouvent aujourd’hui encore dans les mêmes conditions que celles décrites pour la première fois par Maudslay et Maler au début du 20ème siècle, au sommet de « l’âge d’or » de l’exploration.

Le concept d’un ancien Hall of Records, peut-être « atlante » servant de dépositaire de connaissances occultes, a été popularisé pour la première fois par le célèbre médium et clairvoyant américain Edgar Cayce dans les années 1930. Dans plusieurs de ses lectures, il a parlé de l’enterrement délibéré des archives de la civilisation atlante dans le Yucatan ou en Amérique centrale.

[Lire la partie 1 ici]

Le centre cérémoniel de Yaxchilan est l’un des plus grands sites mayas de la période classique. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Le centre cérémoniel de Yaxchilan est l’un des plus grands sites mayas de la période classique. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Quelle que soit l’origine des informations de Cayce, il est en effet fait référence dans les anciens écrits mayas à un dépôt caché de connaissances situé quelque part le long de la rivière Usumacinta. Au 17ème siècle, l’évêque du Chiapas de l’époque, Francisco Nuñez de la Vega, a reçu un mystérieux manuscrit en langue tzeltal. Ce manuscrit ou codexaujourd’hui perdu, connu sous le nom de Probanza de Votan (Le " Procès de Votan « ) raconte l’histoire de l’arrivée d’une race étrangère sur la côte du Yucatan d’un mystérieux royaume insulaire à l’Est. Le chef de cette race était un demi-dieu ou prophète appelé Votan, de la lignée des Chanes ou « Serpents ».

 

Un glyphe pour le troisième jour (Ak’b’al) dans le calendrier maya tzolk’in, qui, parmi les Tzeltal et d’autres groupes des hautes terres du Chiapas, était connu / identifié sous le nom de Votan.

Un glyphe pour le troisième jour (Ak’b’al) dans le calendrier maya tzolk’in, qui, parmi les Tzeltal et d’autres groupes des hautes terres du Chiapas, était connu / identifié sous le nom de Votan. ( CC PAR 2.5 )

Ce Votan était considéré comme un grand législateur, un héros civilisateur et culturel, qui a établi un grand empire du peuple Tzeltal appelé Xibalba. Selon l’abbé Brasseur de Bourbourg, cet ancien empire couvrait autrefois tout le Mexique et le Guatemala et avait Palenque comme capitale (dans la version Tzeltal de l’histoire, la ville s’appelle Nachan,« Ville des Serpents »). Beaucoup ont vu dans ces légendes une variation de l’histoire familière de Quetzalcoatl et Kukulkan, comme le héros était connu des Mayas aztèques et yucatèques. Votan, comme Quetzalcoatl, serait venu d’un mystérieux royaume insulaire, situé au-delà de la mer, à l’est, connu sous le nom de Valum Votan. Le nom de la colonie mexicaine de ce grand empire maritime était Valum Chivim.

Linteau 15, maintenant au British Museum, représentant l’une des épouses de Bird Jaguar IV invoquant le Serpent vision dans un rite sanglant. Site maya de Yaxchilan, Mexique. (Michel Wal/CC BY-SA 3.0)

Linteau 15, maintenant au British Museum, représentant l’une des épouses de Bird Jaguar IV invoquant le Serpent vision dans un rite sanglant. Site maya de Yaxchilan, Mexique. (Michel Wal/ CC BY-SA 3.0 )

Une « maison des ténèbres » sur la rivière Usumacinta

Selon le manuscrit original en possession de l’évêque Nuñez de la Vega, le royaume de Nachan était l’une des quatre monarchies tributaires de Valum Votan qui formaient ensemble l’empire de Xibalba ou Valum Chivim. Aux capitales des trois autres royaumes, le même manuscrit attribue les noms de Tulan (Tula?), Mayapan et Chiquimala (près de Copán). Divers voyages sont mentionnés entre Valum Votan et sa colonie de Valum Chivim, chacun sous la direction d’un Votandifférent. Après son dernier voyage, Votan aurait construit une " Maison des Ténèbres " sur la rivière Huehuetan ou Usumacinta, où il déposait dans des chambres souterraines tous les registres sacrés de sa race, sous la responsabilité de saints prêtres et prêtresses.

 

Il convient de noter que les anciens rois de Palenque ont également renforcé une origine divine remontant à la préhistoire lointaine et à une terre mystérieuse appelée Matwiil,symbolisée par un oiseau cormoran.

 

Matwiil was symbolized by a cormorant bird.

 

Matwiil était symbolisé par un cormoran. (JJ Harrison/ CC BY-SA 3.0 )

Selon les inscriptions hiéroglyphiques, le premier souverain divin de Palenque était le Dieu « G1 l’Ancien » ou Muwaan Mat, qui est monté sur le trône en l’an 3 309 avant JC (deux siècles avant le début de l’ère mondiale actuelle, en 3114 avant JC, une date qui coïncide également avec le début du calendrier maya). Une deuxième dynastie divine a commencé en 2360 av. J.-C. et comprenait trois autres rois (connus sous le nom de Dieu G1 le Jeune, Dieu G2 et Dieu G3). En l’honneur de leur patrie ancestrale, les souverains de Palenque de la période historique se vantaient encore dans leurs titres de " Divin Seigneur Matwiil « . Rien de cette patrie préhistorique n’est connu, mais il est possible qu’un autre nom de lieu énigmatique, Tokhtan (signifiant « Centre de brume »), se produisant de la même manière dans les inscriptions hiéroglyphiques, puisse tout aussi bien lui être associé.

 

Valum Votan était-il le même que la terre mystérieuse de Matwiil,à laquelle les rois de Palenque ont retracé le début de leurs premières dynasties divines? Si c’est le cas, cela ajouterait plus de crédibilité au récit contenu dans la Probanza de Votan post-conquête et, indirectement, aux revendications de Cayce d’une colonisation étrangère, peut-être « atlante » du Yucatan.

 .

The Acropolis of Toniná is the largest in the Maya world and was meant to symbolize the cosmic mountain, including a labyrinth of chambers and hollowed passageways at its base meant to symbolize the dark Underworld. (Photo: ©Marco M. Vigato)

 

L’Acropole de Toniná est la plus grande du monde maya et était censée symboliser la montagne cosmique, y compris un labyrinthe de chambres et de passages creusés à sa base destinés à symboliser le monde souterrain sombre. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Dans une tournure intéressante des événements, l’évêque Nuñez de la Vega a en outre affirmé qu’il avait effectivement découvert l’emplacement de la « Maison des Ténèbres » décrite dans la Probanza. On a montré à l’évêque une grotte sur la rivière Huehuetan, où il aurait trouvé un certain nombre de jarres de poterie inscrites et de manuscrits anciens. Toutes ces reliques qu’il ordonna d’être brûlées sur la place principale de la ville de Huehuetan, quelque temps après 1690. Le récit de l’incendie des archives est cependant douteux à bien des égards, car le manuscrit de la Probanza de Votan décrit clairement la " Maison des Ténèbres " comme un espace construit sous terre (c’est-à-dire pas une grotte naturelle) et composé de multiples chambres souterraines sous un " Temple« .

 

 

Une vue de l’entrée de l’ancien labyrinthe maya de Toniná, à la base de l’Acropole, d’où il est possible d’apprécier les trois portes encorbellement qui donnent accès à la structure. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Une vue de l’entrée de l’ancien labyrinthe maya de Toniná, à la base de l’Acropole, d’où il est possible d’apprécier les trois portes encorbellement qui donnent accès à la structure. (Photo : ©Marco M. Vigato)

En outre, bien que les rivières Huehuetan et Usumacinta soient mentionnées dans le document, il semble beaucoup plus probable que cette dernière, plutôt que la première, ait été l’emplacement de cet ancien dépôt, en raison de sa plus grande proximité avec l’ancienne capitale de Nachan (Palenque). De plus, l’Usumacinta, le plus grand fleuve navigable d’Amérique centrale, aurait fourni l’accès le plus facile à l’intérieur de la province du Chiapas depuis son embouchure dans le golfe du Mexique, près de la Laguna de Terminos.

Seuls deux grands sites mayas anciens sont connus le long de la rivière Usumacinta: Piedras Negras du côté du Guatemala et Yaxchilan du côté mexicain.

Yaxchilan est l’un des sites mayas les plus reculés, à la frontière entre le Mexique et le Guatemala. À ce jour, le seul accès au site se fait par bateau le long de la rivière Usumacinta. Il n’y a pas de routes menant à Yaxchilan. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Yaxchilan est l’un des sites mayas les plus reculés, à la frontière entre le Mexique et le Guatemala. À ce jour, le seul accès au site se fait par bateau le long de la rivière Usumacinta. Il n’y a pas de routes menant à Yaxchilan. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Des deux, Yaxchilan semble avoir été un site beaucoup plus important et peut-être plus ancien. Les caractéristiques du Labyrinthe de Yaxchilan correspondent à celles de l’ancien dépôt décrit dans le manuscrit de la Probanza de Votan comme « un Temple... connue de ses chambres souterraines sous le nom de « Maison des Ténèbres ». Aucune structure similaire n’est connue de Piedras Negras ou d’autres sites mayas le long de la rivière Usumacinta, et il est même possible que les autres « labyrinthes » chiapanais et yucatèques n’étaient que de simples copies de celui-ci.

Il existe, en outre, des preuves de passages bloqués dans les niveaux inférieurs du labyrinthe de Yaxchilan qui peuvent conduire à un système encore inexploré de chambres et de tunnels. Il est également possible que ce labyrinthe, dont les parties les plus profondes semblent avoir été creusées dans un tunnel à travers le substrat rocheux plutôt que construit en maçonnerie, puisse communiquer avec un grand système de grottes passant sous une grande partie de la ville antique.

Une caverne secrète ?

Un indice supplémentaire de l’existence d’immenses cavernes sous Yaxchilan est offert par un certain nombre de stalactites et de stalagmites sculptées, mesurant jusqu’à trois mètres (neuf pieds) de long, qui ont été érigées en stèles devant certains des principaux bâtiments de la ville antique.

Trois grands temples dominent la Grande Acropole de Yaxchilan. Une stalactite sculptée peut encore être vue debout devant l’un des temples sur la photo. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Trois grands temples dominent la Grande Acropole de Yaxchilan. Une stalactite sculptée peut encore être vue debout devant l’un des temples sur la photo. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Une vue de plus près des temples avec des stalactites sculptées. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Une vue de plus près des temples avec des stalactites sculptées. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Le célèbre archéologue Teobert Maler, commentant la découverte en 1903 d’une telle stalactite sculptée devant le bâtiment 33, a noté: « J’ai trouvé des colonnes de stalactites similaires devant d’autres structures... ce qui conduit à la supposition qu’il doit y avoir une vaste grotte de stalactites près de Yaxchilan d’où les anciens se procuraient leurs colonnes... Cette grotte, probablement cachée dans la chaîne de montagnes voisine, est à l’heure actuelle totalement inconnue. Il semble tout à fait possible que si une telle grotte existe près ou sous les ruines actuelles de Yaxchilan, elle puisse être en quelque sorte liée aux niveaux inférieurs et encore inexplorés du Labyrinthe.

Yaxchilan est l’un des plus grands sites mayas de la période classique. Le centre cérémoniel contient des centaines de structures, dont beaucoup sont encore enterrées sous la forêt. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Yaxchilan est l’un des plus grands sites mayas de la période classique. Le centre cérémoniel contient des centaines de structures, dont beaucoup sont encore enterrées sous la forêt. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Enfin, nous savons qu’en 1931, en même temps que Cayce affirmait dans l’une de ses lectures (440-5) que les pierres appartenant au Yucatan Hall of Records « étaient maintenant... au cours des derniers mois, en cours de découverte », une expédition parrainée par la Carnegie Institution de Washington D.C. et dirigée par l’archéologue Sylvanus Morley menait les premières fouilles systématiques à Yaxchilan.

Tout cela fait de Yaxchilan l’un des candidats les plus probables pour être le site du légendaire Yucatan Hall of Records.

Yaxchilan ruine au fond des forêts. (Photo : ©Marco M. Vigato)

Yaxchilan ruine au fond des forêts. (Photo : ©Marco M. Vigato)

 

Visitez le labyrinthe maya de Yaxchilan avec l’écrivain et chercheur indépendant Marco Vigato:

 

 

 

Marco M. Vigato a beaucoup voyagé à travers l’Europe, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord, l’Asie du Sud-Est, l’Amérique du Nord et du Sud et est un chercheur indépendant sur les mystères anciens et les civilisations mégalithiques. Ses expéditions et ses photographies consacrées à l’histoire ancienne, aux voyages d’aventure et à l’archéologie se trouvent à Uncharted Ruins.

 

--

Image du haut: Yaxchilan contient des centaines de structures anciennes, un labyrinthe, des tunnels, des chabmers. Quels secrets gardent-ils ? (Photo : ©Marco M. Vigato)

Par Marco M. Vigato



27/08/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi