GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

Coronavirus de Wuhan, allez-vous mourir à cause de lui ?

MÉDECINE & PHARMACOPÉE CHINOISES FRANCE

ONG en faveur de la liberté thérapeutique

et de l’enseignement de la médecine et pharmacopée chinoises

 

 

 

Vous partagez nos valeurs ? Notre combat vous semble important ?

Faites un don défiscalisé pour financer nos actions et cette lettre.

 

 

 

Coronavirus de Wuhan, allez-vous mourir à cause de lui ?

 

Lettre du 1er mars 2020

Pour télécharger cette Lettre, cliquez « ici »

 

   Cette lettre confidentielle est une correspondance privée entre son ou ses auteurs, et son ou ses destinataires. Elle bénéficie de la protection accordée par les lois et règlement de la République française aux correspondances privées, en particulier par la loi n° 2016-1321 du 7 octobre 2016 et à son article 68. Cette lettre et tous les fichiers joints ainsi que les informations qu’elle contient sont confidentiels et destinés exclusivement à l'usage des personnes auxquelles ils sont adressés. Si vous avez reçu cette lettre par erreur, merci de nous la renvoyer et de le détruire de vos fichiers informatiques. Toute diffusion, publication, totale ou partielle ou divulgation sous quelque forme que ce soit non expressément autorisées de ce message, sont interdites.

 

 

 

   Madame, monsieur, chère amie, cher ami,

 

   Ici à Bejing (Pékin), la panique provoquée par le coronavirus de Wuhan, le SARS-Cov-2 (ex « 2019-nCoV ») semble s’éloigner à grands pas.

Les autorités sont désormais rassurantes depuis que les experts gouvernementaux et scientifiques expliquent avoir trouvé la parade aux infections coronavirales grâce à un très vieux médicament, la Chloroquine, dont vous pouvez lire une présentation sur Wikipédia (pour cela cliquez sur « Chloroquine Wiki).

 

   Comme aucun de mes amis ou membres de ma famille, je n’ai pas contracté le moindre rhume ou la moindre grippe cet hiver (ici, cela fait presqu’un mois que nous sommes officiellement au printemps, calendrier lunaire oblige, mais le froid est toujours-là, les températures varient entre 0° et 10° en ce moment à Bejing).

 

   Notre origine ethnique n’a rien à voir avec la propagation des virus ou des coronavirus

 

   Il paraît qu’à Paris des Chinois se sont fait agresser dans le RER et que les commerces tenus par des Chinois sont désertés, comme si ce coronavirus était ethnique, ce qui n’est pas le cas.

   Beaucoup de destinations vers l’étranger sont désormais interdites aux Chinois. Par exemple, l’Australie a officiellement interdit l’entrée sur son territoire aux Chinois non-résidents et j’ai dû renoncer à m’y rendre pour des raisons professionnelles. Mais j’ai l’impression que cela concerne tous les Chinois, car un ami qui est résident australien ne peut pas pour l’instant retourner chez lui à Sydney où vivent son épouse et ses enfants.

   Idem, je devais me rendre à Singapore pour mon travail, et j’ai dû y renoncer, car il est quasiment impossible de trouver une place dans un avion vers cette destination.

 

   Serions-nous devenus des pestiférés à cause d’un virus (coronavirus) qui n’est sans doute pas associé à autant de morts que les 4 virus qui provoquent les inflammations grippales aux centaines qui provoquent les rhumes ?

*****

 

   Faut-il avoir peur du coronavirus de Wuhan, le SARS-Cov-2 (ex « 2019-nCoV ») ?

 

   Comme j’ai été libérée malgré moi de certaines obligations professionnelles, j’ai pu travailler et me concentrer sur le manuscrit du prochain livre de Patrick Ledrappier « La Diététique des Empereurs de Chine - Diététique de notre santé - pour vivre en forme, longtemps, heureux et ne plus avoir peur des virus et des coronavirus ».

 

   Après avoir présenté quelques grands principes fondamentaux de la médecine chinoise dans le premier ouvrage de la série que nous consacrons à cette dernière, il nous explique maintenant pourquoi il est important, sinon vital, d’adopter la diététique chinoise.

 

   Ce livre n’est pas seulement théorique, il contient également de conseils pratiques et concrets pour faire de notre alimentation quotidienne la meilleure de nos alliés « bonne forme et bonne santé ».

 

   J’aurai l’occasion de vous en reparler dans d’autres lettres, mais aujourd’hui je tiens à vous communiquer quelques informations importantes que l’auteur, qui a reçu de nombreuses demandes à ce sujet, nous donne afin de nous prémunir des attaques virales et coronavirales dès l’arrivée du froid.

 

 

   Quelques données qui remettent les idées en place

 

   Comme dans son précédent ouvrage, Patrick Ledrappier appuie ses dires de données et références précises afin de nous permettre de mieux appréhender certaines réalités, par exemple :

- Le Big-Bang date de 13,8 milliards d’années

- La formation du soleil dans notre galaxie est intervenue il y a 4,57 milliards d’années

- La formation de la terre est intervenue un peu plus tard, il 4,54 milliards d’années

- Les bactéries et virus se sont formés il y a 3,8 milliards d’années

- Les premiers mammifères apparaissent il y a 200 millions d’années

- Les premiers hominidés (grands singes) apparaissent il y a 20 millions d’années

 

   L’homo sapiens, l’homme moderne auquel l’espèce humaine actuelle est directement reliée, apparaît lui il y a seulement 300 000 ans, soit 3 799 700 000 années après les virus et les bactéries qui sont toujours présents dans notre environnement quotidien.

 

   Ne devrions-nous pas réfléchir à la question suivante, semble nous demander Patrick Ledrappier : si les bactéries et les virus avaient été un obstacle à l’émergence et à l’incroyable développement de l’espèce humaine sur terre, serions-nous là ?

   Et de rappeler qu’il y a plus de bactéries dans notre tube digestif, de la bouche à l’anus, que de cellules humaines dans tout notre corps.

 

   Qu’est-ce exactement qu’un « coronavirus » ?

 

   Ils appartiennent aux familles des virus et ils doivent leurs noms à leur forme physique observée au microscope électronique (leur nom signifie « virus en couronne »). Leur présence dans l’espèce humaine a été identifiée dans les années 1960.

   On les associe à des « maladies émergentes » dont on peut douter de la réalité en ce qui concerne leur « émergence ».

   Pour les 6 qui étaient identifiés jusqu’alors, ils sont principalement associés des infections allant des troubles digestifs comme les gastro-entérites, aux rhumes sans gravité ou encore, et majoritairement, aux pneumopathies qui peut être sévères en fonction de notre état de santé général.

   Retenons qu’un « coronavirus » est un virus qui a la forme d’une couronne lorsqu’on l’observe au microscope électronique.

 

 

 

   Un virus ou un coronavirus peuvent-ils nous tuer ?

 

 

   Un seul non, des milliards de milliards oui, mais seulement si notre organisme est dans l’incapacité des les éliminer lorsqu’ils se reproduisent dans les cellules qu’ils colonisent et qu’ils finissent par perturber gravement notre physiologie générale : nos organes, nos entrailles et nos substances corporelles ne pouvant plus assurer leurs fonctions pour nous permettre de vivre.

 

   Les virus et coronavirus font partie de notre environnement permanent, ils ne représentent pas en soi un danger

 

   Il faut savoir que dans un mètre cube d’air, il y a entre 1,7 et 40 millions de virus et entre 860 000 et 11 millions de bactéries.

   Selon la très sérieuse étude menée par des Sud-Coréens et publiée dans le Journal of Virology, 2 millions de virus peuvent pénétrer par inhalation dans nos poumons lors d’un footing, contre « seulement » entre 17 000 et 400 000 en temps normal (ce qui représente au minimum 105 milliards de virus tous les ans qui pénètrent dans notre corps via notre respiration).

 

   Bien sûr, en principe l’immense majorité d’entre eux en ressortent aussitôt avec l'expiration et ne s’accrochent à nos alvéoles pulmonaires qu’une infime minorité. Et ceux qui arrivent à s’y «  accrocher » ou à s'accrocher aux cellules de nos bronches ou de la trachée qui va du larynx aux bronches pulmonaires, sont détruits par nos systèmes immunitaires lorsque nous sommes en bonne santé.

 

   Cela peut prendre plus ou moins temps selon l’état de nos tissus corporels (irritation des bronches et des alvéoles pulmonaires due au tabac ou aux aérosols toxiques, ou encore à une inflammation d’origine diverse, irritation de la trachée due au tabac et/ou l’alcool ou à une infection bactérienne comme avec les angines d’origine bactérienne), mais nos systèmes immunitaires finissent en principe par l’emporter.

   Ce qui peut ne pas être le cas si notre organisme est déjà en état de faiblesse à cause d’une mauvaise alimentation ou d’une mode de vie destructeur de notre santé et de notre capital « espérance de vie » où que nous soyons arrivés naturellement au bout de ce beau voyage qu’est la Vie (extrême vieillesse).

 

   Les biologistes semblent unanimement considérer que l’espèce humaine s’est développée en partenariat avec les bactéries et les virus. Alors, vivre dans la peur de notre environnement naturel auxquels appartiennent les virus et coronavirus, n’a aucun sens.

 

   Pour accéder à l’article, cliquez sur : Journal of Virology.

 

   Faire peur avec les virus, et maintenant avec les coronavirus, permet à l’industrie pharmaceutique chimique de faire des milliards de profits

 

   Par exemple, l’industrie pharmaceutique commercialise avec la complicité des États corrompus, un « vaccin », inutile et dangereux, contre la « grippe ».

   Un vaccin pour prétendument préparer notre système immunitaire à se défendre contre 1 virus qui nous rendrait malades et que notre organisme ne connaîtrait pas (ce qui est le principe même de la vaccination).

   Or, si notre organisme possède toutes les informations nécessaires pour se défendre contre des virus, c’est bien contre ceux qui déclenchent la « grippe », puisque tous les ans, depuis notre naissance, il est en contact avec ces virus, et ce sont ces contacts depuis notre naissance qui sont nos meilleurs vaccins naturels.

 

   Il n’y a pas qu’un virus qui donne la grippe ?

 

   Quatre virus sont impliqués dans ce qui est appelé la « grippe » : les virus influenza A, B, C et D.

   Quant aux rhumes, qu’il est souvent difficile de distinguer de la « grippe », ils sont provoqués par plus de 270 espèces de virus dont plus d’une centaine de variétés d’adénovirus, à peu près autant de rhinovirus, 67 virus picornaviridés.

   Ajoutons à cette armée, qu’il y avait avant le séquençage du génome du dernier coronavirus découvert à Wuhan, 6 coronavirus d’identifiés comme pouvant participer aux syndromes grippaux mineurs lorsque nous sommes en bonne santé (légère fièvre, petite trachéite ou bronchite, quelques courbatures et maux de tête).

  Ces coronavirus identifiés sont maintenant 7, mais cela ne change rien au fait qu’avec l'arrivée du froid nous sommes tous susceptibles d’être mal en point si nous ne nous protégeons pas, car les virus et coronavirus hivernaux sont les alliés naturels de ce froid.

 

   Comment et pourquoi notre organisme peut se retrouver dans l’incapacité d’éliminer les virus et les coronavirus de notre organisme ?

 

   La médecine chinoise considère depuis plus de 2500 ans que ces derniers ne sont dangereux pour nous que si nous nous affaiblissons notre organisme, notre Qi Physiologique, et/ou que nous nous exposons sans nous protéger au Froid, au Vent et à l’Humidité qui sont des facteurs pathogènes (Qi Pathogène).

 

  La biomédecine occidentale considère que les virus et coronavirus ne sont dangereux que si nos systèmes immunitaires ne pas suffisamment informé ou qu’ils sont affaiblis par une mode de vie destructeur de santé, ce qui n’est pas faux.

 

 

   L’alimentation, la principale clé d’une bonne santé et du renforcement de notre Qi physiologique et de nos systèmes immunitaires

 

   Selon le rapport publié en 2016 par le Global Panel on Agriculture and Food Systems for Nutrition il y avait dans le monde à l’époque :

   - 159 millions d’enfants de moins de 5 ans souffraient d'un retard de croissance et 50 millions étaient émaciés) ;

   - près de 3 milliards de personnes qui avaient une alimentation de « mauvaise qualité » ;

   - plus de 2 milliards de personnes en surpoids ou obèses à cause d’une l’alimentation carencée en micronutriments.

 

   Dans le même rapport, l’ancien ministre du Développement international de Thérèsa May, James Wharton, souligne que la dénutrition serait associée à hauteur de 45% aux décès des 16 000 enfants de moins de cinq ans qui meurent chaque jour et que l’obésité est un fléau dans presque toutes les régions du monde (afflicting almost all countries).

 

   Les aliments transformés et ultra transformés, les boissons énergisantes et sucrées, l’alcool, le tabac et de produits stupéfiants divers (cannabis, héroïne, cocaïne, etc.) tuent bien plus, beaucoup plus, que les virus et coronavirus à qui ils permettent, par ailleurs, d'être nocifs à notre santé

 

   En 2015, pour la région Amériques de l’OMS, la Pan-American Health Organization (PAHO) estimait que les maladies non transmissibles dues à la mauvaise alimentation, aux boissons énergisantes, à l’alcool, au tabac et aux produits stupéfiants divers, tuaient chaque année 4,5 millions de personnes, dont 1,5 million de façon prématurée entre 30 et 69 ans, dans la région Amériques de l’OMS (Amériques du Sud, Centrale, du Nord et Caraïbes).

 

   Alors, selon que votre mode vie soit ou non destructeur de votre santé, il vous fera fragile et faible ou non face aux virus et coronavirus.

   Mais, ce n’est pas nécessairement parce que l’on détecte réellement un virus ou un coronavirus dans notre organisme le jour de notre mort, qu’il a causé notre mort.

   Quand était-il de notre mode de vie, de notre état physiologique général ?

 

   Pour télécharger le rapport du Global Panel on Agriculture and Food Systems for Nutrition, cliquez sur « Obésité et surpoids ».

 

   Pour télécharger le rapport du PAHO, cliquez sur « 4,5 millions de morts »

 

   Comment se protéger des virus et coronavirus ?

 

Pour lire la suite, cliquez sur : Lire ou imprimer la suite

(le texte est trop long pour ne tenir que dans un courriel)

 

*****

 

LA MÉDECINE CHINOISE - Médecine de l’avenir – pour vivre en forme, longtemps, heureux

Commentaires des lecteurs



01/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres