GRAAL -ARTHUR-EXCALIBUR - PAIX-LIBERTE-AMOUR DIVIN

5G : LA RÉUNION DÉPARTEMENT PILOTE OU DÉPARTEMENT COBAYE

5G : La Réunion département pilote ou département cobaye ?

internet

5G
©Pixabay

Une société ultra connectée se profile avec l’arrivée de la 5G à La Réunion. La mise en service est prévue dans un délai de 6 à 8 mois. Notre île est département pilote pour le déploiement de cette technologie et des voix s’élèvent pour dénoncer ce fait. 

  

 

Nombre de pétitions et de vidéos circulent sur Internet alertant des effets potentiels sur la santé et les atteintes aux libertés individuelles que la 5G engendrera. Des thèses complotistes ou réalistes ? 
 

Une pétition en ligne contre la 5G

 
Déjà engagé contre l’utilisation, sur notre territoire, des pesticides en plus grande quantité qu’en métropole ce qui, selon lui, explique qu’il y ait deux fois plus de diabète à La Réunion, le Docteur Bourgeon s’insurge cette fois contre la 5G. Ce néphrologue a signé, comme 2 000 autres confrères, une pétition sur Internet, un appel qui date de 2015 et qui est né un peu en catimini. Un appel qui a ressurgit en 2018-2019 au grand jour. Des scientifiques y dénoncent les dangers potentiels de la 5G. Le docteur Bourgeon dit se baser sur les travaux du docteur Dominique TRIPODI, spécialiste de la question du rayonnement électromagnétique en France, et qui travaille a Nantes.  

Il explique qu’il y a quelques études qui ont analysé les effets de la 4G, des ondes de moindre puissance. Ce sont les puissances émises par les compteurs linky par exemple, les nouveaux compteurs électriques qui commencent à être installés partout à la Réunion. Ces études-là ont montré que la 4G de la téléphonie actuelle n'altérait pas le vivant à plus de 20 centimètres de distance de la source.  

D’autres études, elles, montrent qu’il y a développement de certains cancers sur des animaux mais globalement, hormis les sujets électro sensibles, les humains ne sont pas menacés par la technologie actuelle en 4G. En revanche, toujours selon le docteur Bourgeon,  il n’y a pas d’études qui démontrent la même innocuité pour la 5G. Hors la concentration et la puissance d’ondes est 50 voire 100 fois plus importante.
 

La Réunion testera bientôt cette technologie sur son territoire


Bruno Bourgeon craint que les Réunionnais soient surtout une population qui servira d’étude sanitaire « in vivo ». Il explique que cette technologie a par ailleurs un coût économique et écologique non négligeable. Il va falloir racheter des portables nouvelle génération. La 5G obligera l’envoi de milliers de satellites en orbite. Des centaines de milliers de petites antennes relais, sous forme de boitiers devront être déployées tous les 100 à 150 mètres sur toute la surface de la planète. Les micro-ondes électromagnétiques de basses fréquence qu’elles émettront inonderont tout le monde vivant, du brin d’herbe au plus petit insecte jusqu’à l’intérieur des cellules tout sera affecté par le rayonnement électromagnétique.


Que deviendront les oiseaux et les baleines qui utilisent les champs électromagnétiques pour s’orienter ? Que deviendrons-nous ? -Docteur Bourgeon


Le médecin poursuit "les promoteurs de la 5G sont essentiellement capitalistes et ont engagé beaucoup d’investissements sur le développent technologique mais a-t-on vraiment besoin d’une société connectée ? De voitures sans chauffeurs et de Frigos, de pull ou tee-shirts connectés?"

Cette réticence est partagée par le mouvement ATTAC à la Réunion. Les membres avaient déjà manifesté contre l’arrivée des compteurs Linky alors la 5G ils ne lui font pas confiance du tout. Didier Bourse, l’un des activistes, explique que la Suisse qui était précurseur du déploiement de la 5G en Europe, fait machine arrière après la survenue de plusieurs manifestations. Là-bas aussi la population attends les études sur les possibles impacts sanitaires avant de poursuivre à l’aveuglette dans cette technologie. 
 

Le déploiement des antennes relais en France

 
En France, le Gouvernement a récemment autorisé les opérateurs mobiles à installer des antennes relais sans aucune autorisation préalable des mairies. Le mouvement ATTAC dénonce cette autorisation comme une fuite en avant pour des raison essentiellement financières. Didier Bourse estime qu’il serait judicieux de développer plutôt la 4G encore sous exploitée dans de nombreux secteurs de La Réunion. La 5G constitue un véritable choix de société, dit-il.

Allons-nous accepter que des firmes privées mettent fin à nos libertés individuelles en traçant nos moindres mouvements et activités par le biais d’objets de plus en plus connectés ? - D.Bourse

 
D’autres voix enfin sont plus enthousiastes face à l’arrivée de la 5G sur notre territoire. Stéphane Colombel est le président de l’association DIGITAL REUNION . Une association qui regroupe les entreprises locales dans le domaine du numérique. Il ne croit pas du tout à la nocivité des ondes 5G car nous baignons dans des ondes hertziennes pour la radio FM, dans des ondes pour la télé. 
Il se réjouit donc du potentiel que porte ce projet de département pilote. Un transport de données 1000 fois plus rapide qu’actuellement et une réponse d’analyse et de calcul considérablement améliorés. Une technologie qui permettra de créer des milliers d’emplois.



02/06/2020

A découvrir aussi